Une question de confiance.

Le garagiste, votre partenaire de mobilité.

« Une question de confiance. Le garagiste, votre partenaire de mobilité. » Le titre de la « Journée des garagistes suisses » de 2019 organisée au Kursaal de Berne exprime le cœur du programme. La « mobilité », les « partenaires » et la « confiance », sont les facteurs de succès du garagiste, aujourd’hui et encore plus à l’avenir.

 

Soyez les bienvenus !

Chers membres de l’UPSA, chers invités, chers collègues, chers partenaires et amis de la branche automobile suisse

Les développements de la mobilité avancent à toute vitesse et occupent une place de plus en plus importante dans le quotidien. En tant que garagistes, nous apportons avec nos prestations une contribution essentielle à la préservation d’une mobilité individuelle très performante et toujours très prisée. Nous voulons continuer à apporter ces contributions diverses et variées à l’avenir. Il est donc important que nous relevions les défi s qui en découlent – le garagiste, en sa qualité d’entrepreneur, et l’UPSA, en sa qualité d’association professionnelle. Dans ce contexte, l’accent doit être mis sur les opportunités qui en résultent sans minimiser les dangers qui nous guettent. La numérisation permet d’ores et déjà de proposer des solutions et services qui étaient inimaginables il y a encore quelques années – ou très complexes et onéreux. 

La situation se présente autrement aujourd’hui. Les applications et innovations numériques sont abordables. Les moyennes entreprises y ont aussi accès. Il faut par contre faire preuve de volonté et être prêt à se lancer dans quelque chose de nouveau pour croître en permanence dans des prestations modernes. La prédisposition à s’adapter et à changer sera à l’avenir tout aussi importante que l’utilisation des instruments disponibles. Cette attitude entrepreneuriale contribuera à préserver et à approfondir à l’avenir la relation avec les clients.


L’une des tâches centrales de l’Union professionnelle suisse de l’automobile consiste à renforcer ses membres en leur qualité d’entrepreneurs et de garagistes. Avec son succès croissant, la « Journée des garagistes suisses », qui s’est établie comme le plus grand colloque spécialisé de la branche automobile suisse, offre une très bonne plateforme et une
excellente occasion de le faire.

Le 15 janvier 2019, avec des intervenants compétents et le soutien de garagistes de l’UPSA sélectionnés sur le volet pour participer à la table ronde, nous voulons encore favoriser cette prédisposition au changement impérativement requise.

Meilleures salutations y compris de la part de mes collègues du Comité central
Urs Wernli, Président central

Une question de confiance. Le garagiste, votre partenaire de mobilité.

En leur qualité de partenaires dignes de confiance, nos garagistes aident leurs clients à choisir leur mobilité motorisée individuelle. Cette mobilité va jouer à l’avenir un rôle encore plus important qu’aujourd’hui. C’est la raison pour laquelle le domaine de l’après-vente constituera toujours un élément clé du « modèle commercial du garage » et va même encore gagner en importance face au recul permanent des marges, surtout sur le marché des voitures neuves.

La numérisation exercera aussi une influence croissante dans cette branche d’activité. Dans un même temps, les exigences des clients évoluent, notamment en ce qui concerne la jeune génération. En sa qualité d’entrepreneur, le garagiste doit trouver des réponses adaptées à ces changements. Ces réponses doivent être trouvées dans le cadre d’une orientation encore plus marquée sur l’apport de prestations (de mobilité). Ce thème devra avoir des conséquences encore plus importantes sur la formation et la formation continue de la relève et il ne s’agit pas là d’un impact lointain.

Avec la « Journée des garagistes suisses » de 2019, l’UPSA veut montrer avec des intervenants expérimentés l’évolution du trafic individuel motorisé, l’importance à moyen terme des différents types d’entraînement et les conséquences de la numérisation sur les activités d’après-vente et sur le développement du « modèle commercial du garage ». Ce colloque vise à renforcer le garagiste en sa qualité d’entrepreneur et à l’encourager à réfléchir à son rôle dans le cadre de la mobilité de demain et à se
positionner d’ores et déjà comme partenaire de mobilité là où l’effet de levier est le plus important avec les meilleures promesses de succès à l’avenir : auprès de ses clients.
 

Programme du colloque du 15 janvier 2019

La « Journée des garagistes suisses » 2019 commencera à 09h30 et proposera un programme passionnant avec des intervenants et des invités aux tables rondes compétents.

La manifestation sera animée par Mélanie Freymond et Patrick Rohr, un duo coutumier du colloque.
Dès 08h30 « Brunch des garagistes »
09h30 allocution de bienvenue, tour d’horizon actuel et attentes pour la journée par le Président central de l’UPSA, Urs Wernli
09h45 « Le changement n’arrive pas – il est déjà là »
Prof Dr. Stefan Bratzel, Direktor des renommierten Center of Automotive Management in Bergisch Gladbach, zeigt Trends und Erfolgsmuster der Automobilindustrie auf und legt die Konsequenzen für das Geschäftsmodell des Garagisten dar.
10h20 « L’après-vente, une assurance vie »
Le professeur Dr Falk Hecker, entrepreneur, chargé de cours et auteur, décrira les principaux facteurs d’influence dans le secteur de l’après-vente et montrera comment gagner des clients et approfondir la relation avec ces derniers. Ensuite : table ronde avec les garagistes UPSA Georges Bovet, Gabriel Galliker et Alexander Hasler.
11h20 « L’homme comme facteur de réussite »
Discussion avec les garagistes UPSA David Schweizer et Walter Rageth, entrepreneur logiciel et garagiste.
Ensuite : Maria Coli, l’une des hôtelières les plus novatrices de Suisse, expliquera comment sa branche
a réagi à la numérisation, les enseignements que la branche automobile peut en tirer, l’importance des plateformes de mise en relation et la gestion des évaluations.
12h00 déjeuner et réseautage​
13h45 « Politique des transports et des entreprises en année électorale »
Table ronde avec des grands noms des partis bourgeois du Conseil fédéral Petra Gössi (PLR), Gerhard Pfister
(PDC) et Albert Rösti (UDC) et avec Jean-François Rime (Président de l’Union suisse des arts et métiers).
14h40 « L’industrie automobile face à des défis de politique économique » 
Magdalena Martullo-Blocher expliquera aux participants comment son entreprise évalue l’évolution de la
branche automobile en sa qualité de fournisseur de cette dernière et comment elle mène EMS-Chemie vers
demain. Ensuite : discussion avec les deux membres de l’UPSA Edwin Koller et  Hubert Waeber.
15h25 « La prestation comme compétence »​
Discussion avec le membre du Comité central de l’UPSA Charles-Albert Hediger et Rolf Künzle, Président
de l’ASETA. Ensuite : intervention de motivation du CEO d’Amag Morten Hannesbo sur la nécessité de prendre
davantage en compte le thème de l’orientation sur les prestations dans la formation.
16h15 message de bienvenue d’un représentant / d’une représentante du gouvernement. La Conseillère fédérale Doris Leuthard a été invitée.
16h35 clôture de la partie officielle du colloque par Urs Wernli. Ensuite : apéritif et discussions. Petite exposition
des partenaires de l’UPSA avec véhicules GPL et possibilité d’échanges professionnels avec les représentants
de la branche suisse du gaz présents sur place. Des prix intéressants peuvent être gagnés dans le casino des sponsors partenaires.
 
18h00 « Dîner des garagistes » – une soirée magique avec Ben Hyven
clôturez en beauté cette journée avec la personne qui vous accompagne avec un passionnant programme
pour la soirée. Profitez de l’occasion pour échanger avec des collègues de toute la Suisse dans une ambiance festive. Plongez dans le monde magique de Ben Hyven, l’un des plus grands magiciens d’Europe.
Cette manifestation se poursuivra jusqu’à env. 20h30. Il est nécessaire de s’inscrire.
 
  
* Sous réserve de modifications des horaires et du programme

«Like us on Facebook»!
Ne ratez pas les nouveautés de l’Union et suivez-nous - avant, pendant et aussi après le colloque !

Droits d’inscription, déjeuner inclus

Pour les membres de l’UPSA :
CHF 290 (+ TVA)
 
Pour les non-membres :
CHF 340 (+ TVA)
 
Chaque membre de l’UPSA peut amener une personne en formation gratuitement. Veuillez noter son nom sur le formulaire d’inscription.
 
eventhalle_452px.jpg
 
Et à partir de 18h00 « Dîner des garagistes » Un dîner raffiné à trois plats, un spectacle de magie et un temps d’échange entre collègues


CHF 80 (+ TVA)
 

Le lieu du colloque

wank_center_eingang_452px.jpg
 
Difficile de trouver un lieu aussi adapté que le Kursaal pour organiser à Berne un colloque au-dessus des toits de la capitale. Le panorama sur la ville et ses environs est à vous couper le souffle, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives et pas uniquement sur le plan symbolique. Avec son infrastructure moderne, sa gastronomie haut de gamme et sa salle impressionnante, ce lieu de colloque offre une atmosphère très spéciale.
 
Lieu / plan d’accès

Kursaal Bern, Kornhausstrasse 3, 3000 Berne
www.kursaal-bern.ch


 

Hotel


hotel_allegro_452px.jpg
 
hotel_allegro_zimmer_452px.jpg
 
Hôtels / Kursaal​

Le Kursaal offre des possibilités d’hébergement avec son hôtel quatre étoiles supérieur « Allegro ». Il est possible de réserver directement sur Internet (www.kursaal-bern.ch/hotel) ou par téléphone au 031 339 55 00.

On trouve toute une série d’hôtels à proximité du Kursaal. D’autres possibilités d’hébergement sont présentées sur le site Internet consacré au tourisme bernois « Bern Tourismus » (www.bern.com).
Pour plus d‘informations :​
AGVS, Monique Baldinger, Wölflistrasse 5, Postfach 64,
3000 Berne 22
télephone 031 307 15 26, Fax 031 307 15 16, e-mail monique.baldinger@agvs-upsa.ch
 
 
Le programme en bref
 
09h30 à 16h35 :
Le programme du jour
 
16h35 à 18h00 :
Apéritif et discussions
 
18h00 à 20h00 :
« Dîner des garagistes »

Animation

freymond_rohr_452px.jpg
 
Mélanie Freymond​
Elle parle couramment quatre langues et déploie ses charmes dans chacune d’entre elles : Mélanie Freymond est une vedette en Romandie. De par son travail à la télévision, elle est aussi de plus en plus connue en Suisse alémanique. Cette présentatrice d’origine belge anime régulièrement des manifestations importantes comme le Paléo Festival, le Montreux Jazz Festival ou le Festival de Cannes. Elle fait partie intégrante de l’équipe de la « Journée des garagistes suisses » depuis 2016.
Patrick Rohr
Présentateur TV le plus apprécié de Suisse (« TELE-Preis »), il a été l’une des figures de proue les plus importantes de la télévision suisse (« Arena » et « Quer »). Patrick Rohr travaille aujourd’hui comme spécialiste en communication. Depuis sa formation de photographe, il parcourt souvent le monde en qualité de photojournaliste. Il n’accepte que très peu de contrats d’animation – la « Journée des garagistes suisses » en fait partie.
 

Les intervenants et les participants aux tables rondes
(par ordre d’intervention)

Stefan Bratzel
Difficile de trouver dans l’espace germanophone quelqu’un examinant d’aussi près le développement
de la mobilité automobile que Stefan Bratzel (Dr), fondateur et directeur du Center of Automotive Management de la haute école spécialisée de Bergisch Gladbach. Stefan Bratzel est originaire de l’industrie automobile et a notamment occupé le poste de Product Manager de Smart. La liste de ses publications consacrées aux thèmes de la mobilité et de l’industrie automobile comprend plusieurs centaines d’articles et de contributions à des livres.
 


Falk Hecker
Cet entrepreneur est cofondateur et porte-parole de la direction du groupe AUTOPLUS AG de Wolfsburg, une chaîne allemande d’ateliers indépendants spécialisée dans l’entretien automobile, l’inspection, la vidange et le changement de pneus et de courroies de distribution. Chez AUTOPLUS, la gestion des clients axée sur le service est déjà enseignée aux personnes en formation et fait partie intégrante de la formation. Au cours de ces dernières années, les ateliers de la chaîne ont reçu différents prix dont notamment les prix allemands pour le service (« Servicepreis ») et l’équité (« Fairness-Preis »). Falk Hecker est aussi co-auteur du livre « Aftersales in der Automobilwirtschaft. Konzepte für Ihren Erfolg » (l’après-vente dans l’économie automobile, concepts pour réussir).


Georges Bovet
Domiciliée à Grolley, l’entreprise est entre les mains de la famille Bovet depuis 1991. Elle est dirigée par
l’entrepreneur Georges Bovet depuis cette date. Avec ses 25 employés, la société Georges Bovet SA
est solidement implantée sur le marché régional. Georges Bovet est lui-même très engagé dans la branche automobile. Depuis 2013, il dirige la section Fribourg de l’UPSA.


Gabriel Galliker
Fondé en 1982, le groupe Galliker compte parmi les plus grosses entreprises de la branche automobile
suisse avec désormais 15 sites, onze marques automobiles pour voitures de tourisme et utilitaires
légers, 300 collaborateurs et 100 concessionnaires rattachés. Gabriel Galliker dirige l’entreprise avec son frère Matthias et leur père Emil, le fondateur.


Alexander Hasler
Son garage de Frick peut se vanter d’exister depuis 40 ans. Au fil des années, il a su se faire un nom
sur la scène suprarégionale y compris grâce à son père Walter Hasler. L’essence coule dans les veines
de la famille Hasler : Alexander travaille dans l’entreprise depuis 2001, son frère Niki a repris la concession Ferrari de Walter Hasler AG en 2001 et a déménagé à Bâle avec elle. La concession  Mercedes de Frick emploie aujourd’hui 34 personnes. L’entreprise vend 800 véhicules par an.


Walter Rageth
Cet entrepreneur grison vit les changements d’exigences de ses clients en adoptant deux perspectives
: il est d’une part garagiste et propriétaire du Garage Rageth de Vaduz. D’autre part, il développe
et distribue des logiciels pour les garages par le biais de son entreprise informatique BME AG – et ce avec beaucoup de succès. L’entreprise qui se concentrait jusqu’à présent sur le marché suisse prévoit une expansion à l’étranger.


David Schweizer
David Schweizer fait partie de la jeune génération des entrepreneurs dans la branche automobile. Avec
son père Peter et sa mère Monika, il dirige une entreprise de 13 collaborateurs et mise de plus en
plus sur la communication numérique. Son objectif est de proposer toutes les prestations de service de son entreprise en ligne et d’être perçu comme une entreprise moderne et novatrice.


Maria Coli 
« Révélation de l’année » 2017/2018 dans le classement hôtelier le plus important de Suisse : Maria
Coli. Avec son mari Bardhyl, ils font partie des étoiles montantes de l’hôtellerie suisse. Au cours de
ces dernières années, ils ont dirigé ensemble deux hôtels – le « Vitznauerhof » près du lac des Quatre Cantons en été et le « Waldhotel Davos » en hiver. Grâce à son concept novateur de direction alternée de deux hôtels, elle a été nommée dans la catégorie Innovation du prix du tourisme « Milestone. Excellence in Tourism » en 2016. Depuis le début septembre, ils dirigent l’hôtel cinq étoiles supérieur « Kulm Hotel & Alpin Spa » à Arosa.


Petra Gössi
Cette juriste titulaire d’un diplôme postgrade « Master of Economic Crime Investigation » est
conseillère juridique, fi scale et d’entreprise. Elle fait partie de l’aile économique libérale du PLR et
s’engage pour un état fédéraliste léger. Depuis 2006, Petra Gössi est à la direction du PLR. Elle préside le parti depuis avril 2016.


Gerhard Pfister
Gerhard Pfister siège au Conseil pour le PDC depuis 2003. Il préside le parti depuis 2016. Sa mission
consiste à réussir le « redressement » de ce parti historique et la transition d’un parti de milieux à un
parti d’idées. Gerhard Pfi ster est membre et président de conseils d’administration de plusieurs entreprises et affiche un engagement favorable à l’économie.


Albert Rösti
Albert Rösti siège au Conseil national depuis 2011. Depuis 2016, il est président de l’UDC qui représente le plus grand parti de Suisse avec 29.4 % des voix. Albert Rösti s’engage pour accroître la marge de manoeuvre entrepreneuriale et lutte avec engagement contre la bureaucratie. Sa priorité est de développer le paysage des PME en Suisse.


Jean-François Rime
Avec son fils Jacques, l’entrepreneur fribourgeois Jean-François Rime dirige une grande scierie à Bulle. Il siège au Conseil national pour l’UDC depuis 2003 et représente environ 250 associations professionnelles et sectorielles avec près de 300 000 entreprises en sa qualité de président de l’Union suisse des arts et métiers.



Magdalena Martullo-Blocher
Depuis que Magdalena Martullo-Blocher a repris la direction d’EMS-Chemie des mains de son père
Christoph en 2004, la valeur de l’entreprise a été multipliée par sept. Actionnaire majoritaire de
l’entreprise, elle compte depuis des années parmi les entrepreneuses les plus célèbres et les plus en vue de Suisse. En 2017, elle a été proclamée « Entrepreneur de l’année » par le « Handelszeitung »
après avoir en permanence figuré dans le top 5 au cours de ces dix dernières années.

Edwin Koller
Avec son épouse, ce Glarois dirige le garage Freihofgarage de Näfels représentant les marques Renault, Dacia et Mazda. Il croit dur comme fer à l’avenir de la branche automobile et l’a prouvé en rénovant totalement son entreprise. Edwin Koller ne limite pas son engagement à son entreprise et oeuvre sans relâche pour les intérêts des garagistes, notamment au conseil d’administration de l’ESA.


Hubert Waeber
Ce garagiste fribourgeois incarne à la perfection un entrepreneur ayant pris de gros risques : il y a vingt
ans, il a participé à un garage Opel situé près de Fribourg. Il possède aujourd’hui onze garages et un
service de distribution de pièces détachées. Son credo : « Tu ne peux pas attendre qu’un importateur te dise que tu es trop petit ». Waebers AHG-Group emploie aujourd’hui plus de 150 personnes.


Charles-Albert Hediger
Avec ses deux frères et soeurs, Charles-Albert Hediger est la troisième génération d’entrepreneurs
à diriger l’entreprise familiale fondée en 1922 et domiciliée à Sion. L’entrepreneur valaisan est
membre du Comité central de l’UPSA depuis 2011. Il y est responsable du dossier Formation professionnelle.

 

Rolf Künzle
À son poste de président de l’Association Suisse des Enseignants de la Technique Automobile (ASETA),
Rolf Künzle élabore les plans d’enseignement, les programmes des différentes matières et les manuels
avec le Comité. Il organise des cours de formation continue pédagogiques professionnels et techniques. À ce poste, non seulement il observe le développement de la formation dans la branche automobile avec beaucoup d’attention mais il le marque aussi durablement de son empreinte.


Morten Hannesbo
Ce Danois est l’une des personnalités les plus connues et les plus en vue du monde automobile suisse. Il dirige avec beaucoup de succès Amag, la plus grande entreprise de la branche, depuis près de dix ans. Il a auparavant travaillé comme responsable automobile pour Toyota, Nissan et Ford. Morten Hannesbo examine avec beaucoup d’attention le futur développement de la branche automobile et s’engage fortement dans la formation et la formation continue avec Amag. Amag forme chaque année plus de 200 personnes et constitue ainsi le plus grand centre de formation de la branche automobile suisse.


Lieu / plan d'accès

Arrivée en voiture
Le lieu de la manifestation ne disposant que d'un nombre très limité de places de stationnement, un service de navettes a été mis en place depuis Bern-Wankdorf. Nous vou recommandons d'utiliser cette offre de notre partenaire pour les navettes Allianz. Les parkings P 1 / 2 / 3 pour l'arrêt des navettes près de BEA-Expo sur la Papiermühlestrasse sont accessibles directement à partir de la sortie d'autoroute « Bern-Wankdorf ». Il est aussi possible de se garer dans le parking Rathaus (payant) situé 15 minutes à pied du Kursaal.

Anfahrtsplan BEA-Expo [PDF]

Les navettes quittent Bern EXPO aux heures suivantes : 07h45, 08h00, 08h15, 08h30, 08h45, 09h00, 09h15.

Retour à Wankdorf l’après-midi :16h45, 17h00, 17h15.

Après le « Dîner des garagistes » à 20h15, 20h30, 20h45, 21h00 et 21h15.
Arrivée en train (www.cff.ch):
à partir de la gare centrale de Berne, tram n°9 en direction de la gare de Wankdorf jusqu’à l’arrêt « Kursaal » sans changer de ligne. Le tram passe toutes les dix minutes. Le trajet dure cinq minutes.
 
Impressions de la « Journée des garagistes suisses » de 2018