C’est la première impression qui compte

Utilisation correcte désinfectants

C’est la première impression qui compte

20 septembre agvs-upsa.ch – Les désinfectants peuvent endommager les surfaces s’ils sont mal utilisés. La prudence s’impose donc lors de l’application de mesures d’hygiène sur les véhicules.

agvs_nl_desinfektion_rotes_auto_920x520px.jpg
Source: Shutterstock

cym. Veiller à la propreté et à l’hygiène au sein d’une entreprise est un gage de qualité qui constitue pratiquement la carte de visite de tout garagiste. Hansjörg Hug, CEO de Fripoo Produkte AG, en est convaincu. L’entreprise suisse basée à Grüningen (ZH) est spécialisée dans la fabrication de produits de nettoyage et d’entretien. Même après la pandémie de coronavirus, il convient de proposer des désinfectants aux collaborateurs et aux clients, par exemple à l’accueil, dans le showroom, à l’entrée ou encore dans les toilettes. Hansjörg Hug recommande des produits qui ont une odeur agréable, par exemple le parfum des Alpes. «Les clients ont ainsi le sourire dès qu’ils pénètrent dans les locaux.» Cependant, il ne faut en aucun cas utiliser de tels produits sur des véhicules sans vérification préalable. Bien qu’il existe des désinfectants pour les mains et les objets à base d’alcool qui conviennent parfaitement pour désinfecter les surfaces, par exemple à l’intérieur des véhicules, «Il faut toujours identifier le désinfectant adapté pour la finalité recherchée.» 

«Les désinfectants pour les mains contiennent des matières grasses qui protègent la peau et ne sont pas toujours utilisables pour désinfecter les véhicules», explique Thierry Zuber, directeur automobile de Thommen-Furler AG. Depuis 1990, l’entreprise se concentre sur la distribution de produits chimiques, de produits spéciaux et de lubrifiants et s’occupe de l’élimination et du recyclage de déchets industriels et spéciaux. Avant d’appliquer un désinfectant dans tout l’habitacle d’un véhicule, il faut se demander si les matériaux seront capables d’y résister. «Différents plastiques et similicuirs peuvent être sensibles à la décoloration ou endommagés», dit-il. La plupart des désinfectants pour véhicules contiennent en effet des solvants. C’est pourquoi il est conseillé d’appliquer tout d’abord le produit sur une petite surface. Dans un garage, il faut toujours deux produits : un désinfectant pour les mains et un désinfectant pour les surfaces. Ces derniers sont des désinfectants sans alcool, qui sont utilisés lorsque des surfaces plus grandes doivent être désinfectées. 

«Il importe que le désinfectant soit utilisé correctement », souligne Hansjörg Hug. « Beaucoup d’utilisateurs ne laissent pas le produit agir suffisamment longtemps, par exemple. Les étiquettes fournissent toujours des indications quant à son utilisation adéquate, explique-t-il. Il faut en outre vérifier si le produit choisi est homologué par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).» 

Tout garagiste devrait également tenir compte d’un autre aspect: «Chaque collaborateur doit disposer d’une petite bouteille sur son lieu de travail pour son hygiène personnelle», explique Thierry Zuber. Si l’installation d’un distributeur à l’accueil des clients est envisageable, le garagiste ne doit pas oublier de le remplir régulièrement. En effet, «Si le distributeur est vide, les clients auront une très mauvaise impression du garage.»
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

7 + 3 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires