La traçabilité du cobalt proposée aux conducteurs de Volvo

6 novembre 2019 agvs-upsa.ch – Volvo fait appel à la technologie blockchain pour montrer à ses clients d’où provient le cobalt utilisé dans ses batteries à haut voltage. La compagnie suédoise, qui prend le lead mondial dans ce domaine, veille ainsi à la transparence de sa chaîne d’approvisionnement.



abi. « Nous nous sommes toujours astreints à avoir une chaîne d’approvisionnement éthique pour nos matières premières », souligne Martina Buckhauser, en charge des acquisitions chez Volvo Cars. « Avec la technologie blockchain et en étroite collaboration avec nos fournisseurs, nous posons ainsi un nouveau jalon qui nous permet d’offrir une traçabilité complète de notre chaîne d’approvisionnement et de minimiser les risques associés. »

Objectif de Volvo : que les clients puissent rouler la conscience tranquille avec des modèles électriques dont les batteries fabriquées avec des matériaux obtenus de façon responsable, comme l’a communiqué le constructeur suédois mercredi. L’acquisition de matières premières telles que le cobalt constitue l’un des principaux défis des constructeurs automobiles en matière de durabilité.

Volvo a ainsi passé un accord avec ses deux principaux fournisseurs globaux de batteries, CATL, en Chine, et LG Chem, en Corée du Sud, ainsi qu’avec des entreprises de technologie blockchain pour tracer le cobalt dès cette année. CATL et LG fournissent des batteries pour la prochaine génération de modèles Volvo et Polestar.
 

Restez informé et abonnez-vous à la newsletter AGVS !
S'abonner maintenant



La blockchain est une sorte de registre numérique qui contient une liste de blocs de données liés entre eux et qui ne peuvent être modifiés. Dans le cas présent, ces données englobent la provenance, des caractéristiques telles que le poids et la taille, le certificat de conformité (CoC) et des informations attestant que les pratiques des parties prenantes sont conformes aux directives sur les chaînes d’approvisionnement de l’OCDE. But du constructeur : favoriser la confiance le long de la chaîne d’approvisionnement.

Volvo s’est fixé des objectifs ambitieux : d’ici 2025, le constructeur suédois souhaite que la moitié de son chiffre d’affaires mondial soit généré par les voitures entièrement électriques. Une première impulsion a été donnée par la Volvo XC40 Recharge, lancée sur le marché en octobre. Par ailleurs, Volvo se fixe de réduire ses émissions de CO2 de 40 % d’ici 2025, selon le plan climatique élaboré par l’entreprise. Celui-ci englobe en outre des pratiques responsables sur le plan éthique dans tous les domaines d’affaires ainsi que dans la chaîne d’approvisionnement.

Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires