Le premier temps fort de l’année automobile suisse

15 janvier 2019 agvs-upsa.ch - La Journée des garagistes suisses affiche complet pour la deuxième fois consécutive. Le record de plus de 800 participants de l’an passé a été égalisé deux mois avant la manifestation qui se tiendra le 15 janvier prochain au Kursaal de Berne. Les participants peuvent se réjouir d’une journée captivante assortie de quelques nouveautés.



sco. Une Journée des garagistes suisses peut en cacher une autre. Il y a toujours un potentiel d’optimisation, avait affirmé Urs Wernli, le président central de l’UPSA et hôte, en janvier 2018 dans la foulée du colloque lors d’une interview accordée à AUTOINSIDE : « Mais ce sont des détails. »

Le nombre et la composition de débats en table ronde font partie de ces détails. Ces débats de membres de l’UPSA ont été introduits en 2018 pour compléter les interventions. Les affirmations proférées devaient immédiatement subir un test de réalité. L’objectif ? Faire ressortir l’utilité pour les garagistes suisses pour faire passer la théorie sur la route.

Et côté interventions, celles de la Journée des garagistes suisses sont sans aucun doute surpuissantes : le début sera marqué par les deux professeurs allemands Stefan Bratzel et Falk Hecker qui aborderont les tendances et les exemples à suivre dans la branche automobile ainsi que les principaux facteurs d’influence de l’activité après-vente. Les deux exposés feront ensuite l’objet d’une discussion par Georges Bovet, Gabriel Galliker et Alexander Hasler, des garagistes UPSA.

Rencontre politique au sommet
L’après-midi, qui sera également consacré à la politique en cette année électorale 2019, commencera par un débat avec les dirigeants des partis bourgeois du Conseil fédéral Petra Gössi (PLR), Gerhard Pfister (PDC) et Albert Rösti (UDC) ainsi qu’avec Jean-François Rime, conseiller national UDC et président de l’Union suisse des arts et métiers. Magdalena Martullo-Blocher, qui est également présente au Conseil national sous les couleurs de l’UDC, se penchera sur l’évolution économique et politique dans l’industrie automobile du point de vue des sous-traitants. La patronne d’Ems-Chemie indiquera également dans quelle direction elle emmène son groupe. Cette partie du programme se terminera à nouveau par une discussion de garagistes, cette fois-ci avec Edwin Koller et Hubert Waeber.

Les motorisations alternatives auront assurément une place de choix dans cette partie politique. La politique des transports suisse met ici clairement l’accent sur l’électromobilité. Cette approche prévalait lorsque Doris Leuthard, qui conduit une Tesla, était ministre des transports. Il n’en sera pas autrement sous Simonetta Sommaruga, qui lui succède. La sociale-démocrate a annoncé qu’elle reprendra la Tesla de Doris Leuthard en guise de voiture de fonction. Elle utilisait jusqu’à présent une Mercedes S 400 hybride.

Des véhicules au GNC au Kursaal de Berne
Lors de la Journée des garagistes suisses, l’Association Suisse de l’Industrie Gazière (ASIG) montrera que le terme alternatif n’est pas nécessairement synonyme d’électrique. Outre Würth et la CP MOBIL, Erdgas/Biogas est l’un des nouveaux sponsors du colloque des garagistes et exposera deux véhicules fonctionnant au GNC (gaz naturel comprimé) dans le foyer. Les véhicules GNC ont l’immense avantage de s’appuyer sur une technologie connue et éprouvée depuis plus d’un siècle, le cycle Otto. Et ils sont susceptibles de jouer un rôle important dans la lutte contre les émissions de CO2 et le changement climatique : les véhicules GNC utilisant du biogaz sont pratiquement neutres en CO2.

« Nous voulons exploiter la Journée des garagistes pour attirer l’attention sur ce potentiel », affirme Pascal Lenzin, coordinateur national pour la mobilité au gaz naturel et au biogaz. « Les moteurs au GNC sont aussi intéressants pour les garagistes. Il s’agit de moteurs fonctionnant selon le cycle Otto, si bien qu’ils nécessitent autant d’entretien et de révisions que les moteurs essence ou diesel.

Record de participation au Dîner des garagistes
Plus de 800 représentants de la branche automobile suisse, d’autorités, d’importateurs et des milieux politiques et de nombreux journalistes sont attendus le 15 janvier au Kursaal de Berne à l’occasion de la manifestation la plus importante et la plus remarquable de la branche automobile suisse. Une majorité d’entre eux finira la soirée autour du Dîner des garagistes et offrira à cette tradition un nouveau record : 50  participants se sont inscrits au dîner. Ils finiront la journée par un délicieux repas autour de discussions entre amis et collègues.
 
Compte-rendu en direct sur UPSA Online

L’événement a affiché complet dès le mois de novembre. Le Kursaal de Berne sera bondé jusqu’à la dernière place lors de la Journée des garagistes suisses 2019. Ceux qui n’ont pas pu décrocher de place pourront suivre la manifestation la plus importante et la plus remarquable de la branche automobile suisse le 15 janvier sur upsa-agvs.ch.

La rédaction de l’UPSA accompagne la journée sur place et rendra compte en continu des exposés et des débats. Les personnes intéressées trouveront le programme et le compte-rendu le 15 janvier 2019 sur la page d’accueil du colloque.

Pour vous inscrire sur la liste d’attente, veuillez écrire à monique.baldinger@agvs-upsa.ch.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie