Léger refroidissement chez les fournisseurs des garages

13 août 2019 upsa-agvs.ch – Un léger affaissement sur le reste de l’année fait suite au début réjouissant de l’année 2019. C’est ce qu’a annoncé Swiss Automotive Aftermarket (SAA) mardi.

pd. Par rapport au trimestre précédent, les évaluations du pronostic de situation recensé au sein du SAA sont passées de « bonnes » à «satisfaisantes », en particulier dans le domaine de l’emploi et des recettes. Les recettes sont considérées comme bonnes par 38 % des personnes interrogées (elles étaient encore 45 % le trimestre précédent), satisfaisantes par 60 % (contre 52 %) et mauvaises par 2 % (contre 3 %).

La situation de l’emploi se présente de façon similaire : 60 % (contre 70 %) l’estiment bonne et 40 % (contre 30 %) satisfaisante, aucune entreprise ne la considérant comme mauvaise. L’évaluation du chiffre d’affaires n’a pratiquement pas changé. 57 % (58 %) des membres du SAA le considèrent comme bon, 38 % (39 %) comme satisfaisant et 5 % (3 %) comme mauvais. 

Pronostic de tendance pour le troisième trimestre 2019
Alors que les sondés estimaient que les affaires étaient excellentes au premier trimestre et inchangées au deuxième trimestre, ils considèrent qu’elles s’affaiblissent légèrement au troisième trimestre. La qualification glisse là aussi de « bonnes » à «satisfaisantes ». Une baisse de 10 % est en particulier pronostiquée dans deux domaines, le chiffre d’affaires et les recettes. La majorité des membres du SAA prédisent une amélioration du chiffre d’affaires (48 % contre 58 % le trimestre précédent) ou un maintien (43 % contre 42 %). 10 % (contre 0 %) des entreprises s’attendent à une diminution de leur chiffre d’affaires. 21 % (24 %) estiment que les recettes sont constantes, 67 % (73 %) envisagent une amélioration et 12 % (3 %) une détérioration.

La plupart des entreprises estiment que l’emploi est stable (79 % contre 64 %), 19 % (30 %) d’entre elles s’attendent à une amélioration et 2 % (0 %) à une aggravation. Aucune entreprise ne prévoit d’introduire un dispositif de chômage partiel.

Les effectifs restent stables. 76 % (79 %) partent du principe que les effectifs n’évolueront pas et 21 % (18 %) envisagent une progression. Une petite proportion de 2 % (3 %) des entreprises prédit une baisse des effectifs. La tendance des coûts de matériel et de personnel se montre stable. Dans le domaine du matériel, 57 % (58 %) des membres du SAA s’attendent à des coûts stables, 36 % (39 %) à des coûts en hausse et 7 % (3 %) à des coûts en recul. Concernant le personnel, la tendance des coûts est la suivante : 60 % (64 %) des entreprises pensent que leurs dépenses seront inchangées, alors que 40 % (36 %) estiment qu’elles progresseront.

Développement économique général en Suisse
L’économie suisse s’est développée favorablement au début de l’année 2019. Le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) pronostique une croissance modérée du PIB de 1,2 %. Le Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l’EPF Zurich s’attend à une croissance du PIB de 1,6 %.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires