Les bénéfices de l’automatisation

Une étude commandée par l'ARE

Les bénéfices de l’automatisation

14 octobre 2021 agvs-upsa.ch – Conduite automatisée et mobilité partagée : associées, ces deux tendances pourraient fortement affecter la mobilité des personnes et le transport de marchandises. Gains de temps, de confort et réduction des accidents devraient être les effets les plus importants. Une étude commandée par l'ARE quantifie ces différents impacts et leur donne une valeur monétaire.

20211007_studie_artikelbild.jpg
Source: Mercedes

pd. On ne sait ni quand ni comment, mais les véhicules autonomes, l’autopartage et les transports à la demande vont transformer notre mobilité. Les auteurs de l’étude «Conséquences économiques de la numérisation dans la mobilité» se sont projetés en 2060 et ont imaginé trois scénarios dans lesquels ces différentes évolutions se seraient pleinement réalisées. Ils ont ensuite estimé leurs impacts par comparaison avec un scénario de référence.

Les bénéfices de l’automatisation et de la mobilité partagée prennent des formes très diverses pour les usagers. La mise en commun des véhicules permet de réduire leur coût par personne, mais cela ne représente qu’une petite partie des bénéfices totaux. D’autres gains importants proviennent du temps de conduite libéré par l’automatisation qui pourrait être consacré à d’autres activités et de la réduction du nombre d’accidents. La fluidification du trafic résultant de la hausse du taux d’occupation des véhicules et de leur automatisation pourrait aussi permettre de réduire significativement le temps perdu dans les embouteillages. En prenant en compte les impacts négatifs sur la santé et l’environnement associés à un plus grand usage de la voiture, le bénéfice net dans le scénario où l’automatisation et la mobilité partagée se développent simultanément est estimé à 25 milliards de francs par an.

Les effets de l’automatisation sur l’économie suisse risquent en revanche d’être moins bénéfiques. D’une part la conduite automatisée pourrait impliquer une perte d’emplois en Suisse. D’autre part, les voitures ou certaines de leurs composantes sont aujourd’hui en grande majorité importées. La hausse de leur coût et de leur utilisation réduira mécaniquement la consommation d’autres biens, ce qui globalement réduira la création de valeur ajoutée en Suisse.
 
Cette étude fournit une analyse économique des impacts de la conduite automatisée et de la mobilité partagée.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

14 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires