«L’UPSA est professionnelle, innovante et importante»

Entretien avec Thomas Hurter

«L’UPSA est professionnelle, innovante et importante»

31 décembre 2021 agvs-upsa.ch – Depuis le mois d’octobre 2021, le conseiller national Thomas Hurter est le président central de l’Union professionnelle suisse de l’automobile (UPSA). Il a pris ses fonctions en se donnant pour mission de 
renforcer le poids de la branche automobile sur le plan politique. Après 100 jours, il est temps de prendre le pouls du nouveau président central. 


20211222_hurter_artikelbild.jpg
Source: ACS

kro. Monsieur Hurter, voilà 100 jours que vous présidez l’UPSA. Si vous deviez résumer cette période en trois mots, qu’est-ce qui vous viendrait à l’esprit?
Thomas Hurter, le président central de l’UPSA: Parmi les nombreux mots qui me viennent spontanément à l’esprit concernant l’UPSA, je choisirais: professionnelle, innovante et importante.

Pourquoi ces trois mots-là?
L’UPSA est professionnelle dans le sens où elle est très bien organisée, tant du point de vue de sa structure que de la manière dont on y travaille. Elle est aussi professionnelle, à mon sens, parce que les deux départements que sont la formation et la représentation de branche sont fortement axés sur les besoins des membres de l’UPSA. Le terme « innovante » a trait à l’agilité de la branche automobile en général. C’est impressionnant de voir à quel rythme elle trouve et met en œuvre des solutions innovantes. L’UPSA est importante, enfin, par ce que ses membres font tous les jours pour le trafic individuel motorisé, qui est essentiel pour notre société et notre économie.

En 2022, un thème politique controversé sera à l’ordre du jour, à savoir la révision de la loi sur le CO2. Comment l’UPSA se positionne-t-elle sur cette question avec ses associations partenaires? Quelle est la «ligne rouge» que vous tracez?
De manière générale, la branche automobile soutient les efforts visant à réduire les émissions de CO2 et à atteindre la neutralité climatique. Et elle est prête à fournir sa contribution. À notre avis, on franchit la ligne rouge dès que ces questions se réduisent à une approche idéologique.

Quels sont vos objectifs pour l’UPSA en 2022?
Nous nous concentrerons sur deux tâches principales: renforcer la formation professionnelle et, par notre représentation de branche, aider nos membres à devenir des prestataires de mobilité. Il s’agira aussi d’améliorer la visibilité de notre branche innovante dans la sphère politique et la population. Le trafic individuel motorisé est soumis à une pression politique croissante : par exemple la limitation de la vitesse à 30 dans de vastes parties du pays, la réduction des places de parc dans les villes, qui fait notamment du tort aux commerces locaux, mais aussi d’autres convoitises et restrictions. Et les partis écologistes de gauche réclament parfois encore plus. Avec nos partenaires, nous allons faire contrepoids en fournissant un travail d’explication.

Est-ce qu’on se trompe si l’on affirme que la technologie de propulsion ne joue déjà plus aucun rôle dans le débat sur le trafic individuel motorisé? Véhicules diesel ou électriques, on a l’impression que c’est le trafic individuel motorisé dans son ensemble qui est diabolisé...
Malheureusement, c’est en partie vrai, notamment en raison des comptes rendus parfois très orientés des médias. Il y a souvent une motivation politique là-dessous. En ce qui concerne la question de la motorisation, je suis cependant convaincu que nous devons être ouverts vis-à-vis de la technologie et que nous ne devrions pas nous priver des possibilités que d’autres technologies apportent pour la réduction du CO2. Dans ce contexte, notons que ces derniers mois en particulier ont montré à quel point toute la branche automobile peut réagir de manière innovante.

Le 18 janvier 2022, vous serez pour la première fois le maître de cérémonie de la Journée des garagistes suisses. Cette année encore, toutes les places ont déjà trouvé preneur. De quoi vous réjouissez-vous le plus?
J’ai surtout hâte de rencontrer de nombreuses personnalités captivantes, qui garantissent tous les jours la bonne marche de notre mobilité et qui ont surmonté la crise de ces deux dernières années en faisant preuve de courage, d’esprit d’entreprise et d’innovation. J’ai hâte de discuter avec plein de monde, d’avoir du plaisir et d’envisager l’avenir de la mobilité avec confiance. 
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie