Penser interconnecté, agir interconnecté

3 octobre 2018 agvs-upsa.ch – « Nous entrons en scène lorsque l’airbag s’est déclenché », affirme Hanspeter Muff, le directeur d’Autohilfe Zentralschweiz AG. En d’autres termes : en cas de dommage total. Les voitures qui n’intéressent plus les carrossiers sont recensées au nouveau centre de renfort d’Emmenbrücke grâce à une technologie ultramoderne pour les assureurs, les transformateurs et les experts.

Un emplacement idéal pour les accès routiers : le nouveau centre de renfort d’Auto Notruf Luzern sur la route principale entre Emmenbrücke et Neuenkirch (photo Hansruedi Rüfenacht).

sco. La saisie numérique de sinistres constitue le cœur de la nouvelle centrale d’intervention d’Autohilfe Zentralschweiz AG. Le nouveau bâtiment de 9 millions de francs sur la route principale entre Emmen­brücke et Neuenkirch a été inauguré le 1er mars. C’est d’ici que sont coordonnées et dirigées les interventions de dépannage et de sauvetage pour une grande partie de la Suisse centrale. La filiale de Hammer Auto Center AG exploite trois centres de renfort au total : Auto Notruf Luzern à Emmenbrücke, Auto Notruf Nidwalden à Buochs et Auto Notruf Zug à Cham.

« De nombreux garages n’ont pas les moyens de proposer un service de dépannage », affirme Hanspeter Muff. Ceci pour deux raisons : « Le garagiste doit, d’une part, interrompre son travail en cas d’urgence. Le travail reste alors en suspens, ce qui a des conséquences pour le garage et le client. D’autre part, il est de plus en plus difficile de trouver un dépanneur qui propose des horaires d’intervention 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. »

«Acune intention de voler les clients des autres»
20 personnes travaillent chez Autohilfe Zentralschweiz AG, dépanneurs et assistants-dépanneurs. Elles interviennent tous les ans sur 10 000 pannes ou accidents. Les véhicules défaillants sont remis en état sur place ou remorqués jusqu’à un atelier. « Le souhait du client est notre préoccupation première », déclare H. Muff. 

Le fait qu’Autohilfe Zentralschweiz est une filiale d’Auto Hammer AG à Emmen­brücke est reconnaissable au parc de véhicules, aussi bien ceux du service de dépannage que les voitures privées des collaborateurs : Volvo, Kia et Fiat… « Nous attachons de l’importance à une présence neutre », explique Hanspeter Muff. « Nous n’avons pas l’intention de voler les clients d’autres garages ou carrossiers. Au contraire, nous voulons aider les garagistes à répondre présents pour leurs clients 24 heures sur 24. » M. Muff et ses dépanneurs proposent des réparations d’urgence telles que le remplacement d’une batterie à plat.

Membre d’un réseau
Autohilfe Zentralschweiz AG fait partie de tout un réseau qui compte des garages et des établissements de carrosserie, mais aussi des assureurs, des assistances de marques, des corps de pompiers et la police. L’électromobilité s’accompagne justement de nouveaux dangers pour les intervenants tels que les pompiers. Un incendie sur une batterie lithium-ion s’éteint difficilement et dégage des gaz véritablement toxiques. La formation continue permanente des dépanneurs est ainsi absolument prioritaire pour Hanspeter Muff. Dans son bureau, il présente une vidéo impressionnante d’une batterie en feu.
 

Un parc automobile moderne : le directeur Hanspeter Muff devant un véhicule de dépannage.

Outre le bâtiment principal, deux conteneurs de quarantaine sont disponibles pour les véhicules accidentés. En cas d’incendie, les conteneurs sont automatiquement remplis d’une mousse d’extinction. Le système est neuf et a été développé avec le concours d’Auto­hilfe Zentral­schweiz.

Lors d’une visite du nouveau bâtiment à Emmenbrücke, Hans­peter Muff montre à AUTOINSIDE la clef de voûte du dispositif : le studio photographique qui permet de faire un état des lieux numérique des épaves pour lesquelles il n’y a plus d’espoir. La voiture, ou ce qu’il en reste, se trouve sur une plateforme pivotante et peut ainsi être photographiée de tous les côtés et sous tous les angles. Les experts indépendants de la société Zentrex, qui ont leurs bureaux dans le même complexe immobilier, utilisent les photos pour la saisie des sinistres. Celles-ci aboutissent enfin sur une plateforme en ligne destinée aux transformateurs de voitures.

Chaque voiture raconte son histoire
Divers véhicules sont entreposés à l’étage du dessus : des modèles allemands puissants qui ont été retirés à des chauffards, mais aussi des voitures impliquées dans des délits contre le patrimoine ou dans des accidents de personnes. « Ce sont ces voitures qui restent plus longtemps chez nous en général, jusqu’à ce que la police ait clôturé l’affaire. »

C’est ainsi que chaque voiture raconte son histoire : des histoires tristes comme celles de voitures manifestement impliquées dans un accident avec des piétons ou des cyclistes. Mais aussi des histoires qui font sourire, par exemple celle du SUV d’un travailleur immigré dont les pneus arrière étaient si usés qu’il ne restait plus rien du profil. La voiture a quitté la route en glissant et son propriétaire ne l’a fait ni réparer ni remorquer. M. Muff s’est renseigné et a appris que la personne n’avait pas les moyens d’avoir une voiture (ou des pneus neufs). Ou encore le cas de ce Suisse central à qui on a retiré le permis de conduire et qui s’est tout de même présenté au tribunal de Lucerne en voiture... 

RoadRanger : secouriste routier, un métier de rêve
Les secouristes routiers/routières fournissent des prestations dans les domaines du transport, de l’assistance automobile et de la circulation. Leurs clients sont les propriétaires et/ou les conducteurs de véhicules partiellement ou entièrement hors d’état de marche. Les secouristes routiers sont en mesure d’évaluer correctement la situation sur le lieu de l’incident en ce qui concerne les risques et les dommages supplémentaires potentiels, notamment au niveau de la sécurité des personnes et des marchandises ainsi que des risques pour l’environnement. Ils sont aussi à même de prendre les mesures nécessaires. En accord avec leurs clients, les assurances et les mandataires concernés, ils déterminent la marche à suivre et fournissent des conseils pour tout ce qui concerne les pannes ou les accidents.

Le profil professionnel de secouriste routier/routière exige des compétences sociales, médicales et techniques ainsi que la capacité d’assurer la sécurité sur la route de toutes les personnes concernées et dans toutes les situations. Les secouristes routiers/routières accomplissent les travaux administratifs requis de manière professionnelle et fiable.

Vous trouverez de plus amples informations sur la formation, les dates de cours et les modules de spécialisation sur roadranger.ch.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie