Les moteurs à combustion règneront encore longtemps

Électromobilité

Les moteurs à combustion règneront encore longtemps

30 novembre 2021 agvs-upsa.ch – La tendance est à l’électrique. L’électromobilité est bel et bien là. Malgré tout, il y aura toujours 3 millions de moteurs conventionnels qui circuleront en Suisse en 2035, estiment les experts de BAK Economics.

bak_artikelbild.jpg
Source: iStock

sco. L’institut indépendant pour la recherche et le conseil en économie BAK Economics établit des perspectives conjoncturelles chaque année pour l’UPSA. Cette année, les économistes se sont intéressés à l’électromobilité, dans une contribution spéciale. 
La tendance est nette: la mobilité électrique a le vent en poupe. En Suisse, 30,7% des nouvelles immatriculations de véhicules de tourisme de janvier à octobre étaient des hybrides (21,8%) ou des hybrides rechargeables (8,9%), et 11,6% des modèles entièrement électriques (Battery Electric Vehicle ou BEV). 

Roulerons-nous tous à l’électrique en Suisse à plus ou moins long terme? Non, tranche BAK Economics. Les spécialistes ont esquissé l’évolution des BEV dans une simulation. Ils tablent sur une croissance exponentielle des parts de marché, passant de 11,6% aujourd’hui à 20% en 2023, 50% en 2030 et 100% en 2035. 

Résultat du scénario de BAK: le parc automobile suisse, qui compte 5 millions de véhicules de tourisme, sera composé de 17% de modèles électriques en 2030. 4,15 millions de voitures seront toujours équipées de moteurs à combustion, dont un bon nombre d’hybrides à très faible consommation et avec très peu d’émissions. Cette part atteindra 36% en 2035. 

Autrement dit, dans 14 ans, les deux tiers du parc automobile suisse (3,2 millions de véhicules) seront toujours des moteurs thermiques, avec des conséquences sur le domaine de l’aftersales, notamment les vidanges d’huile. «Même si les immatriculations de modèles 100% électriques augmente, le parc ne va pas changer totalement du jour au lendemain», résume Johannes von Mandach, responsable de l’étude. Il ne faut pas pour autant sous-estimer la tendance: «En Suisse, avec un réseau de garages comparativement dense, la baisse du volume d’entretiens aura des répercussions.» Peut-être pas aujourd’hui ni demain, mais certainement très bientôt.

Pour Markus Aegerter, membre de la direction de l’UPSA, il est évident que l’électromobilité va apporter des changements pour les garagistes suisses. «Le domaine de l’aftersales va se transformer. Il y aura moins de réparations, mais la mise à jour des logiciels et la gestion des systèmes d’assistance à la conduite prendront de l’importance.» Les garagistes suisses seront confrontés à une grande diversité de motorisations dans les 20 prochaines années. «L’UPSA et ses membres sont ouverts à la technologie.» Avec notre formation professionnelle de base et nos multiples offres de formation continue, nous veillons à ce que les garagistes suisses restent des interlocuteurs compétents pour toutes les technologies.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

1 + 17 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires