VW augmente l’autonomie de ses modèles au gaz naturel

6 février 2019 upsa-agv.ch – VW a entièrement revu ses modèles au gaz naturel. Le constructeur automobile équipe la Polo TGI et la Golf TGI d’un troisième réservoir GNC, augmentant ainsi leur autonomie en gaz. En contrepartie, la capacité du réservoir essence de secours a été réduite.

abi/pd. En GNC seul, la Polo TGI peut parcourir jusqu’à 60 km de plus que son prédécesseur, a communiqué récemment Volkswagen. Pour la Golf TGI, l’autonomie supplémentaire atteint 80 km. Le troisième réservoir GNC est équipé d’un revêtement spécial et se compose d’acier à haute résistance. Pour la Golf, il a une capacité de 23 litres et augmente ainsi à 115 litres, soit 17,3 kg, le volume global du réservoir GNC. Cela correspond à une autonomie pouvant atteindre 422 km en cycle WLTP.

 

La Golf TGI voit également ses performances dynamiques améliorées avec l’arrivée d’un nouveau moteur quatre cylindres 1,5 l avec 96 kW développant jusqu’à 130 chevaux de puissance. Selon les promesses du groupe, ce nouveau moteur s’annonce donc efficient, puissant et écologique. En utilisation le GNC, le constructeur annonce une consommation moyenne de 3,5 à 3,6 kg/100 km, soit des émissions de CO2 de seulement 95 à 98 g/km.

En ce qui concerne la Polo avec un moteur trois cylindres 1,0 l (66 kW/90 ch.), le réservoir supplémentaire a une capacité de 16,5 l. La réserve globale de gaz naturel est ainsi augmentée pour atteindre 91,5 l ou 13,8 kg. Cela signifie qu’en cycle WLTP, la Polo peut parcourir jusqu’à 368 km en GNC.

Les deux modèles sont équipés d’un réservoir à essence de secours dont la taille a toutefois été nettement réduite. Pour les automobilistes GNC, cela ne représente nullement un inconvénient dans la mesure où ils ne veulent recourir à l’essence que dans les cas exceptionnels : selon les estimations de VW, l’avantage d’un véhicule GNC du point de vue du coût du carburant en Allemagne est actuellement de 20 % par rapport au diesel et de 40 % par rapport à l’essence.

De plus, le GNC occasionne près de 25 % d’émissions de CO2 en moins que le fait de rouler à l’essence parce que par rapport à l’essence ou au diesel, le gaz naturel contient une quantité d’énergie nettement plus élevée et une faible part de carbone. En outre, la combustion du gaz naturel est en général plus faible en émissions que celle de l’essence ou du diesel, ce qui entraîne nettement moins de monoxyde de carbone et d’oxydes d’azote dans les gaz d’échappement. La part de suie et de particules fines est minimale. Le bilan carbone est encore meilleur en faisant le plein de biogaz. Le biogaz est en effet recyclable et neutre en termes de CO2

 

Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie