89e Geneva International Motor Show : Bien plus qu’un rendez-vous de la branche

Pendant 13 jours, le centre névralgique du monde automobile s’installe à Grand-Saconnex, une banlieue de Genève. C’est déjà la 89e édition du Salon de l’auto de Genève, qui permet aux garagistes de faire le tour rapidement des nouveautés des constructeurs et des sous-traitants. Avec leurs offres, ces derniers transforment la halle 7 en rendez-vous prisé de la branche.

Nous avons rassemblé pour vous les informations les plus importantes sur le salon et la halle 7 !​ 
 

teaser_halle7-news_520x180px.jpg

teaser_halle7-news_520x180px.jpg

teaser_halle7-news_520x180px.jpg

teaser_halle7-news_520x180px.jpg

teaser_halle7-news_520x180px.jpg

teaser_halle7-news_520x180px.jpg



salon_intro_920px.jpg
 

Les chiffres du Salon de l’auto sont impressionnants. Même si certains constructeurs automobiles de renom ne participent pas au grand raout cette année, les plus grandes marques continuent de présenter leurs nouveautés dans les halles de Palexpo à Genève. 79 premières mondiales, 17 premières européennes et environ 180 exposants attendent de pied ferme les quelque 700 000 visiteurs escomptés.

« Drift Challenge » prisé
La halle 7 redevient cette année encore le lieu de rencontre de l’industrie automobile nationale. Des équipements et des accessoires sont à nouveau exposés. L’association « Swiss Automotive Aftermarket » est pour la troisième fois co-organisatrice d’un salon spécialisé de courte durée qui se tiendra dans la halle 7, l’Expo SAA. Cette année, la SAA organise à nouveau le « Drift Challenge ».

La halle 7 est divisée pour la dernière fois en salon de courte durée et en salon de longue durée. L’Expo SAA se terminera le 11 mars au soir. Ce n’est qu’ensuite que la halle sera scindée. L’entrée se déplacera alors en direction de Palexpo à partir de 12 mars. Pour des raisons logistiques, la halle 7 ouvrira ses portes une demi-heure plus tôt que d’habitude à partir du 12 mars, soit à 9 h 30 en semaine et à 8 h 30 pendant le week-end.

Une fois de plus, les sous-traitants de toute taille mettent tout en œuvre pour le bien-être des clients et des invités. « Nous avons organisé environ dix bus pour acheminer nos clients à Genève », déclare Sébastien Moix, le responsable du marketing du Swiss Automotive Group en Suisse. Comme ce fut déjà le cas l’année précédente, Derendinger, Matik et Technomag ont choisi la variante courte. S. Moix estime qu’entre 9000 et 10 000 repas de midi seront servis sur les sept jours. « L’affluence était particulièrement forte le vendredi l’an dernier », se souvient-il. « Nous avions 1500 repas de midi sur cette seule journée. »

Pour la première fois, Hostettler Automobiltechnik ne participe qu’au salon de courte durée, à son emplacement habituel près de l’entrée. De délicieux « Dagmarsellerli » seront servis dans le vaste espace pourvu de sièges. Les succulentes saucisses au stand Safia préparées par la boucherie du village de Chiètres sont, elles aussi, bien connues.

La piazza ESA désormais assortie d’un lounge et d’un bar
18 exposants, dont ESA et KSU/A-Technik, sont présents pendant toute la durée du salon. ESA mise sur le concept de stand qui a fait ses preuves ces dernières années, la piazza méditerranéenne. « Dans l’ambiance élégante d’une petite ville méridionale, nous ravissons les papilles de nos clients, copropriétaires et invités intéressés, en leur servant du risotto et des pâtes, comme à l’accoutumée », affirme Matthias Krummen, responsable Management Services et communication, avant d’ajouter : « Cette année, nous présenterons des produits captivants sur notre piazza ESA. »

Un important facteur économique
L’année prochaine, seule la version courte de l’exposition spécialisée sera maintenue dans la halle 7. Le comité du salon et les principaux participants de tous les groupes d’intérêt travaillent d’arrache-pied sur un concept attractif pour l’exposition qui se tiendra dans la halle 7 à partir de 2020. « Nous espérons que nous pourrons alors répondre aux besoins de la branche automobile suisse », affirme Maurice Turrettini, « car nous ne devons pas exclure du salon cette branche si importante pour le pays. Il ne faut pas oublier que la branche automobile réalise un chiffre d’affaires global de près de 90 milliards de francs. » Les garages suisses réalisent à eux seuls un tiers de cette somme. La branche automobile suisse constitue ainsi l’un des principaux piliers de l’économie suisse.


vers le haut
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie