Thèmes en lien avec la politique des transports

Incarnant la «voix de la raison», l’UPSA s’engage pour les intérêts de ses membres et des automobilistes en Suisse. Vous trouverez ci-après une liste des affaires en lien avec la politique des transports au niveau fédéral qui sont et seront pertinentes pour l’UPSA. La liste est constamment mise à jour.
 

verkehrspolitische_themen_920px.jpg
 

 
Initiative «Pour un climat sain (initiative pour les glaciers)»

Contenu
L’initiative déposée par l’Association suisse pour la protection du climat exige que, dès 2050, la Suisse n’émette pas plus de gaz à effet de serre que ce que les systèmes naturels et techniques de stockage peuvent absorber. À partir de cette date, les carburants et combustibles fossiles (p. ex. le mazout, le gaz, l'essence ou le diesel) ne devraient en principe plus être mis sur le marché en Suisse. Un exception pourra être faite pour les applications pour lesquelles il n’existe pas d’alternative technique.

Position de l’UPSA
L’UPSA rejette l’initiative. L’objectif zéro émission nette correspond certes aux objectifs du Conseil fédéral, mais l’initiative va trop loin. L’interdiction totale des énergies fossiles est exagérée, dangereuse et inutile. Ainsi, à l’heure actuelle, il n’est pas du tout certain que des technologies de remplacement seront disponibles en 2050. Le transport aérien restera par exemple encore longtemps tributaire des énergies fossiles. De même, une interdiction de l’essence et du diesel ferait disparaître des routes les véhicules anciens et, avec eux, un bien culturel important.

État des délibérations
L’initiative pour les glaciers va également trop loin pour le Conseil fédéral. Il a élaboré et mis en consultation un contre-projet direct qui prend en considération les besoins de sécurité nationale, tient compte de la situation particulière des régions de montagne et des régions périphériques, et cherche à garantir une viabilité économique. C’est pourquoi le Conseil fédéral rejette une interdiction générale des énergies fossiles à partir de 2050. Le projet et éventuellement le contre-projet du Conseil fédéral ne devraient pas être soumis au peuple avant 2023.

Loi sur le CO₂

Contenu
La révision totale de la loi sur le CO2 a été rejetée par le peuple suisse le 13 juin 2021. L’UPSA s’est engagée avec des associations partenaires contre cette loi coûteuse, inefficace et antisociale qui prévoyait une augmentation du prix de l’essence et du diesel jusqu’à 12 centimes le litre. Le Conseil fédéral a déjà fait savoir qu’il entendait renoncer à d’autres majorations artificielles du prix des carburants dans un nouveau projet.

Position de l’UPSA
Innover plutôt qu’interdire. L’UPSA n’a pas changé de position au sujet de la loi sur le CO2. Il est indéniable que les émissions du gaz à effet de serre qu’est le CO2 doivent être réduites à l’échelle mondiale. L’État ne doit toutefois pas chercher à atteindre cet objectif avec des amendes et des taxes, mais plutôt créer de bonnes conditions-cadres et encourager ainsi l’innovation.

État des délibérations
Le Conseil fédéral veut présenter d’ici fin 2021 un nouveau projet de loi sur le CO2 qui devrait entrer en vigueur en 2024.

Projets relatifs au bruit routier

Contenu
La conseillère nationale PS Gabriela Suter a déposé deux initiatives parlementaires sur le thème du bruit routier. L’initiatrice veut d’une part utiliser des «radars acoustiques pour lutter contre le bruit inutile des véhicules» et, d’autre part, «prendre enfin des mesures efficaces contre les motocycles bruyants».

Position de l’UPSA
L’UPSA rejette les deux interventions. Les radars acoustiques ne sont pas assez sophistiqués pour permettre des sanctions et ne peuvent donc être utilisés qu’à des fins préventives. Et une interdiction rétroactive des motocycles répondant aux critères d’homologation viole le droit de propriété garanti par la Constitution et les accords internationaux conclus par la Suisse. La circulation routière finance aujourd’hui déjà les mesures de lutte contre le bruit routier par le biais du financement spécial de la circulation routière. L’UPSA soutient les mesures de protection contre le bruit de la circulation routière du Conseil fédéral. L’association s’est prononcée en faveur de l’adoption d’une étiquette pneus, du renforcement des normes de bruit applicables aux véhicules neufs (sur la base des normes européennes) et du renforcement des contrôles antibruit prévus par la législation en vigueur.

État des délibérations
Les deux interventions seront traitées lors de la prochaine séance de la Commission des transports et des télécommunications du Conseil national, à laquelle participera également Thomas Hurter, président de l’UPSA.

Autres questions politiques

L’UPSA s’engage actuellement dans ces thématiques importantes pour la branche automobile suisse et pour les automobilistes:

  • Mobility Pricing
  • Financement des routes
  • Développement de la RPLP
  • Limitations de vitesse (zones 30)
  • Décarbonation du trafic routier
  • Loi sur le CO2
  • Bruit routier

Vous trouverez de plus amples informations sur ces thèmes ici.

Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie